Captures accidentelles de dauphins : demandes dépassant les pouvoirs du juge des référés

Environnement
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le juge des référés est obligé de rejetter les demandes lorsque celles-ci dépassent ses pouvoirs.

Les demandes de l’ONG dépassent les pouvoirs du juge des référés, qui est un juge de l’urgence et des solutions en principe immédiates et provisoires. L’ONG Sea Shepherd a demandé au juge des référés du Conseil d'Etat de suspendre la pêche présentant un risque de capture accidentelle de dauphins dans le golfe de Gascogne de janvier à mars et de mi-juillet à mi août et de renforcer les dispositifs de contrôle, afin de réduire ces captures. Dans un arrêt du 27 mars 2021 (requête n° 450592), le juge des référés du Conseil d’Etat rejette ce recours car les demandes de l’ONG dépassent les pouvoirs du juge des référés, qui est un juge de l’urgence et des solutions en principe (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne