UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

La French LegalTech réunit 23 legaltech au sein de France Digitale

Legaltech
Outils
TAILLE DU TEXTE

France Digitale crée un groupe dédié à la LegalTech afin de faire émerger des champions français dans ce secteur à très fort potentiel. 

France Digitale co-présidée par Frédéric Mazzella, Président et fondateur de BlablaCar, et Jean-David Chamboredon, Président exécutif d’ISAI rassemble près de 1400 start-up et investisseurs français du numérique et se donne pour mission de « transformer la France en territoire propice au développement des startup, en métropole ou à l'international ».

L'association annonce aujourd'hui la création d'un groupe LegalTech qui comprend 23 legaltech : Blockchainyourip, Call a Lawyer, Captain Contract , Case Law Analytics, Demander Justice, Deepblock, Doctrine, EasyQuorum, ejust, Gino Legaltech, HyperLex, Jarvis Legal , LegalPilot, LegalPlace, LegalStart, Lexbase, Mon-avocat.fr, Mynotary, Seraphin, Softlaw, Visions, Votre Robin, WeChooze.

frenchlegaltech francedigitale

Le groupe souhaite proposer son expertise en matière d’innovation juridique aux décideurs, tout en menant un dialogue constructif avec les instances représentatives des professionnels du droit, et en ayant pour ambition de donner à la France les moyens d’avoir une LegalTech française compétitive.

Faire émerger les champions de la LegalTech

Dans un marché du droit estimé en France plus de 31 milliards d’euros, par l’observatoire des acteurs économiques du marché du droit, et qui pourrait atteindre 1.000 milliards de dollars au niveau mondial en 2021,  « l’émergence de champions français de la LegalTech, capables de se développer et de s’exporter rapidement, représente un potentiel immense en matière de croissance et de création d’emplois », explique Frédéric Mazzella.
La concurrence pour faire émerger les champions de la LegalTech bat son plein. En 2018, les investissements dans ce secteur ont atteint 25 millions d’euros en France, comparés à 1,6 milliard de dollars aux Etats-Unis. 
Nicolas Bustamante, président et co-fondateur de Doctrine, se montre malgré tout confiant quant au développement de la Legaltech en France et à son rôle de leader en Europe : « La LegalTech est un secteur qui a vocation à devenir aussi fort que la Fintech et la France est numéro un en Europe en nombre de levées, d’entreprises, de salariés. Nous avons les moyens de créer des leaders mondiaux depuis la France.»

Arnaud Dumourier (@adumourier)