Cartographie des directions juridiques 2021 : le Directeur juridique a un rôle de plus en plus stratégique pour le fonctionnement des entreprises

Juriste
TAILLE DU TEXTE

La 7ème édition Cartographie des directions juridiques, réalisée par LEXqi Conseil en partenariat avec le Cercle Montesquieu et l’Association Française des Juristes d’Entreprise? avec le parrainage du cabinet Baker & McKenzie et de LexisNexis, vient d'être publiée. Elle permet de mettre en évidence le rôle de plus en plus stratégique du Directeur juridique pour le fonctionnement des entreprises.

La *cartographie des directions juridiques 2021 permet de confirmer les tendances de l'évolution de la fonction de Directeur juridique depuis ces dernières années.

La pandémie a engendré un accroissement du périmètre et des moyens d’actions du Directeur juridique ainsi qu'une meilleure visibilité de la direction juridique.  
Ainsi, la moitié des directions juridiques déclare que leur périmètre a été impacté par la pandémie, et que cela s’est traduit par leur sollicitation sur de nouveaux domaines du droit.  Les directions juridiques ont notamment été confrontées à des renégociations de contrats, des résiliations, ce qui a fortement impacté leur fonctionnement.
Dans le même temps, 27 % ont pu recruter, 8 % ont dû mettre des juristes en chômage partiel et 14 % d’entre eux ont dû réduire l’effectif des juristes de leur équipe.
Pour plus de la moitié des Directeurs juridiques, la fonction juridique est devenue plus visible du fait de la pandémie.

Directeur juridique : une fonction de plus en plus centrale

La fonction de Directeur juridique est de plus en plus tournée vers l’international – 75 % des Directeurs juridiques ont un périmètre géographique qui s’étend au-delà de la France, contre 70 % en 2018 ; de plus en plus stratégique - trois Directeurs juridiques sur quatre sont impliqués dans les COMEX/CODIR de leur entreprise, contre deux sur trois en 2018 son périmètre fonctionnel se consolide - les domaines Conformité / Éthique / Compliance, et Données Personnelles sont aujourd’hui rattachés aux directions juridiques dans 77 % des cas, contre environ 70 % en 2018.

Enfin, le Directeur juridique reste rattachée hiérarchiquement majoritairement à la Présidence / Direction Générale / Secrétariat Général de son entreprise (près de deux Directeurs juridiques sur trois).

« Les résultats de cette enquête nous confirment que le rôle du Directeur juridique est de plus en plus stratégique pour le fonctionnement des entreprises. C’est une tendance observée depuis plusieurs années, que la crise Covid-19 est venu renforcer. La valeur ajoutée de la direction juridique au sein d’une entreprise est désormais mieux reconnue et son périmètre augmente » explique Marc Mossé, Senior Director Government Affairs, Associate General Counsel chez Microsoft Europe et président de l’AFJE.

Le Directeur juridique, gestionnaire du risque dans l’entreprise

En 2020, 85 % des entreprises du panel ont déployé un programme de conformité. Cette proportion s’élève à 95% pour les entreprises de plus de 5.000 salariés.

Plus de trois Directeurs juridiques sur quatre sont directement intervenus en cas de sinistre dans l’un des domaines couverts par le plan de conformité.

Le Directeur juridique n’est plus seulement attendu sur son expertise technique et son rôle de conseil à la Direction générale. La valeur ajoutée du Directeur juridique réside aussi dans sa capacité à définir la stratégie de gestion du sinistre, à piloter et coordonner les actions de prévention et de remédiation.

 « Très attendue par nos membres, la cartographie des directions juridiques, que nous propose Hélène Trink est un moment clé pour souligner l’importance du rôle de la Direction juridique au sein de l’entreprise. Elle n’est plus seulement attendue pour son expertise technique ou son rôle de conseil, mais aussi pour sa capacité à définir une gestion des risques. » souligne Laure Lavorel, Directrice juridique de Broadcom et présidente du Cercle Montesquieu.

Transformation numérique accélérée de la direction juridique

La crise sanitaire a eu un effet un accélérateur de la transformation numérique des directions juridiques et des entreprises plus généralement. Ainsi, en 2020, 92 % des Directeurs juridiques du panel avaient déjà lancé un projet de transformation des méthodes de travail des juristes utilisant une ou plusieurs des technologies digitales avancées, contre 75 % en 2018. Par ailleurs, en 2021, 92 % des Directeurs juridiques du panel ont déjà initié un projet de transformation des méthodes de travail des juristes utilisant une ou plusieurs des technologies digitales avancées, vs. 75 % en 2018.
Cette tendance devrait se confirmer, car plus de 78 % des personnes interrogées envisagent de poursuivre la digitalisation de la fonction d’ici à 2022.

Arnaud Dumourier (@adumourier)

________________________

* Le panel contacté était constitué d’environ 830 Directeurs juridiques membres de l’l’AFJE ou/et du Cercle Montesquieu.
248 Directeurs juridique (30 % des Directeurs juridiques contactés) ont répondu à l’enquête, et parmi eux 179 (72 %) ont ont choisi de répondre à l’ensemble de l’enquête. Les Directeurs juridiques qui ont participé à la Cartographie 2021 représentent des entreprises qui comptent près de 3.000 juristes en France – soit
plus de 17 % de l’effectif de la profession – et plus de 7.200 juristes au total dans le monde.

portrait robot directeurjuridique2021

L'annuaire du Monde du Droit

Ténors du Droit : Juliette Mel et Nicole Belloubet s'expriment à propos de l'ouvrage Femmes de loi

Aguera Avocats, Lauréat du Palmarès du Droit Lyon 2021 :