UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Olivier Schrameck siégera au Conseil supérieur de la magistrature (CSM)

Nominations
Outils
TAILLE DU TEXTE

L’assemblée générale du Conseil d’État a élu, ce jeudi 17 janvier, Olivier Schrameck, pour siéger au Conseil supérieur de la magistrature dans le cadre d’un mandat de quatre ans.

Il remplacera Yves Robineau, nommé en 2015.

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, titulaire d'un DES de droit public et ancien élève de l'École nationale d’administration, Olivier Schrameck entre au Conseil d'État en 1977, en tant qu’auditeur. De 1981 à 1982, puis de 1987 à 1988, il occupe les fonctions de commissaire du gouvernement près l'assemblée du contentieux et autres formations de jugement. Il préside également, de 2006 à 2009, la 6e chambre du contentieux en charge notamment du contentieux des magistrats judiciaires, puis de 2009 à 2013, la section du rapport et des études.

Olivier Schrameck exerce, depuis 2013, la présidence du Conseil supérieur de l’audiovisuel. Il a été directeur de cabinet de M. Lionel Jospin à deux reprises, quand celui-ci était ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports (1988 à 1991) et Premier ministre (1997 à 2002). Il a également été secrétaire général du Conseil constitutionnel de 1993 à 1997 et ambassadeur de France en Espagne de 2002 à 2004.