Demande de solidarité des condamnations civiles par un des condamnés

Droit pénal
Outils
TAILLE DU TEXTE

Les juges doivent statuer dans la limite des demandes dont ils sont saisis par les parties civiles.

Dans un arrêt du 23 mars 2015, la cour d’assises de la Savoie a condamné M. Y. pour recel de cadavre et modification de la scène de crime et dans un arrêt du 21 novembre 2016, la cour d’assises de l’Isère, statuant en appel, a condamné Mme X. pour assassinat et M. Z. pour détention arbitraire sans libération volontaire. Un arrêt civil a également été rendu le 23 mars 2015. Dans un arrêt du 13 février 2018, la cour d’assises de l’Isère a infirmé l’arrêt de la cour d’assises de la Savoie en faisant droit à la demande de M. Z. tendant à ce que la solidarité soit étendue à M. Y. Elle a retenu que les faits commis par les trois condamnés ont été commis dans la continuité temporelle (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.