Aurélien Loric : « Nous allons travailler à ce qu’Eversheds Sutherland devienne une référence de premier plan en restructuring sur les opérations de mid-market et uppermid-market »

Interviews
TAILLE DU TEXTE

Aurelien Loric, Counsel, Eversheds Sutherland revient sur son arrivée au sein du cabinet Eversheds Sutherland. Aurélien Loric est en charge du développement de la pratique restructuring & insolvency du cabinet en France.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Eversheds Sutherland ?

J’ai développé une pratique restructuring et corporate généraliste qui me permet d’intervenir sur des dossiers purement transactionnels (in bonis), de prévention confidentielle ou de procédures collectives. Mon expérience englobe autant des opérations à forte connotation financière que celles dont les enjeux sont avant tout opérationnels.

Le choix de rejoindre Eversheds Sutherland découle notamment de deux atouts majeursde ce cabinet pour poursuivre le développement de ma pratique.

Tout d’abord, une grande partie de mes dossiersayant une dimension cross-border, il était essentiel pour moi de disposer d’une plateforme full service et internationale. Avec ses 68 bureaux dans 32 payset des équipes reconnues notamment encorporate, financement, droit social, contentieux, tax ou encore immobilier, Eversheds répond parfaitement à ce besoin.

Surtout, je partage l’ambition du bureau parisien d’Eversheds Sutherland de s’imposer comme une référence du marché uppermid-market, avec la flexibilité et les compétences nécessaires pour intervenir ponctuellement en large cap.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

Après un DJCE obtenu à Lyon, j’ai intégré le LLM de Columbia Law School à New York avant de passer le barreau de New York, puis celui de Paris. Dès mon retour en France, j’ai intégré l’équipe corporatedeFreshfields, avant de rejoindre Saam Golshani chez Orrick pour diversifier mon activité. Notre équipe restructuring-corporate a connu une forte croissance et nous avons rejoint White & Case fin 2018. Après un détachement au bureau de New York en 2019/2020, j’ai réintégré le bureau de Paris en février 2020. Je me suis rapproché d’Eversheds fin 2020 pour y créer la pratique restructuring et renforcer l’équipe corporate.

Qui vous a le plus influencé dans votre carrière ?

La réponse m’est évidente : Saam Golshani, aux côté de qui j’aiappris ce métier de façon aussi accélérée qu’intensive. La confiance de Saam m’a permis de m’exposer immédiatement et de travailler très régulièrement en dehors de ma zone de confort. J’ai également compris à ses côtés l’importance de fournir aux clients des propositions non seulement techniques mais surtout commerciales et stratégiques. Je m’applique aussi bien sûr les mêmes exigences de technicité juridique et financière, de compréhension business et de conservation du calme en toute circonstance.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Mon détachement à New York fut un moment relativement fort, sur plusieurs plans. Symboliquement d’abord, puisque j’avais quitté cette ville étudiant et y revenais avocat. Professionnellement ensuite, puisque ce détachement marquait la reconnaissance de mon associé comme du cabinet. Personnellement enfin, puisque j’y étais accompagné de ma femme, qui à cette époque attendait notre premier enfant.

Par ailleurs, si je devais choisir une opération de ces dernières années, il s’agirait sans doute de la restructuration du groupe Conforama pour ses enjeux aussi bien financiers qu’opérationnels et humains, la complexité de ses problématiques juridiques et la multiplicité de ses acteurs locaux et internationaux.

Qui conseillez-vous ?

Notre équipe assiste l'ensemble des acteurs économiques et financiers : débiteurs en difficulté, créanciers, apporteurs de new money, actionnaires, acquéreurs, repreneurs en plan de cession. Nous assistons également les fonds d'investissements, entrepreneurs et entreprises dans le cadre de leurs opérations corporate et transactionnelles.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

Notre équipe comprend désormais quatre personnes réunies par et pour l’enthousiasme, la bienveillance et l’exigence dont elles font preuve dans l’exercice de leur activité. C’est sur ces bases que nous allons travailler à ce qu’Eversheds Sutherland devienne une référence de premier plan en restructuring sur les opérations de mid-marketet uppermid-market, dans la continuité du plan de croissance et du dynamisme du cabinet et de ses équipes.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier 

L'annuaire du Monde du Droit

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.