La Chine élabore une vaste réforme de la fiscalité applicable aux sociétés, prévoyant notamment une hausse des prélèvements fiscaux pour les sociétés étrangères

Asie / Pacifique
Outils
TAILLE DU TEXTE

La Chine élabore actuellement une vaste réforme fiscale visant à harmoniser la fiscalité sur les sociétés, qui pourrait se traduire par une baisse des impôts pour les sociétés chinoises. A contrario, le taux d'imposition des sociétés étrangères devrait augmenter. La Chine souhaite ainsi mettre fin aux avantages dont bénéficient les entreprises étrangères. Alors que le taux de l'impôt sur les sociétés (IS) est théoriquement de 33 %, il est fréquemment abaissé à 20 % pour les sociétés étrangères afin d'attirer les investissements étrangers. Certaines entreprises bénéficieraient même parfois d'une exemption de l'IS. Si le projet de réforme fiscale était approuvé, les entreprises chinoises auraient dès 2006 un taux d'imposition compris entre 24 et 28 %. Cette réforme fiscale est étroitement (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.