Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie: appel à la protection et à la non-discrimination

Institutions
TAILLE DU TEXTE

Aujourd’hui marque la Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (IDAHOT), visant à sensibiliser à la discrimination et à la violence dont souffrent toujours les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, non binaires, intersexuées et queer (LGBTIQ) dans le monde entier, Europe comprise.

Věra Jourová, vice-présidente de la Commission européenne chargée des valeurs et de la transparence, a déclaré à ce propos: « Alors que nous célébrons la diversité sexuelle et de genre, nous sommes conscients de la dure réalité que vivent encore trop de personnes victimes de discrimination, de haine et de violence simplement en raison de ce qu’elles sont. L’année dernière, la Commission européenne a adopté une stratégie pour assurer l'égalité et améliorer la sécurité des personnes LGBTIQ. Nous travaillons actuellement sur une proposition qui allongerait la liste des infractions pénales prévues dans l’UE en y intégrant les crimes de haine visant les personnes LGBTIQ. Nous avons le devoir envers la communauté LGBTIQ de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour mettre un terme au traitement injuste auquel elle est souvent confrontée quotidiennement

Helena Dalli, commissaire chargée de l’égalité a ajouté: « Cette journée est un appel à la lutte contre la discrimination et à l’affirmation de l’égalité des personnes LGBTIQ. À l’occasion de l’IDAHOT, le bâtiment Berlaymont a affiché les couleurs de l’arc-en-ciel et la Commission a adapté son logo pour la journée. Ces symboles transmettent notre message en faveur d’une UE qui serait une zone de liberté pour toutes les personnes LGBTIQ. Je me réjouis à la perspective de poursuivre nos travaux pour une Union de l’égalité pour tous.» 

L'annuaire du Monde du Droit