Le Conseil de l'Ordre des avocats du barreau de Lyon appelle à la vigilance et à la mobilisation contre les mesures attentatoires aux droits et libertés durant l'état d'urgence sanitaire

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le Conseil de l'Ordre des avocats du barreau de Lyon, réuni en sa séance dématérialisée du 13 mai 2020, a notamment décidé de la création d'un Observatoire local des libertés publiques en période d'état d'urgence sanitaire.

Cet observatoire réunira universitaires, professionnels de santé et organisations de défense des droits humains.

En effet, le Conseil de l'ordre des avocats du barreau de Lyon s'est inquiété des ordonnances prises par le Gouvernement « portant atteinte de manière importante aux droits et libertés ». Il cite ainsi la limitation des droits de la défense, la prolongation automatique et sans débat contradictoire des détentions provisoires, la fermeture temporaire de juridictions, comme « autant d'exemples de mesures dérogatoires et attentatoires aux principes fondamentaux de l'Etat de droit ».

Le Conseil de l'ordre a en outre déploré la décision du Gouvernement de prolonger l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 juillet 2020. Le maintien de cet état d'exception permettra, selon lui, de pérenniser les mesures autoritaires mises en œuvre à ce jour.

Le Conseil de l'Ordre s'est enfin alarmé que le Gouvernement français s'engage dans « diverses expérimentations attentatoires aux libertés fondamentales », citant ainsi l'extension des personnes habilitées à constater les infractions, la constitution d'un nouveau fichier de suivi des malades ou encore le traçage numérique de la population concernée.

Raphaël Lichten

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.