COVID-19 Création d'un fonds de solidarité pour les avocats parisiens

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le bâtonnier Olivier Cousi, la vice-bâtonnière Nathalie Roret et le Conseil de l'Ordre des avocats du barreau de Paris ont décidé la création d'un fonds spécial doté d'un montant de 1.500.000 euros.

Cette aide d'urgence est personnelle et ne pourra être sollicitée que pour les avocats qui justifient de difficultés causées par l'épidémie du Covid-19. L'aide ne peut pas non plus être déduite par les cabinets de la rétrocession d'honoraires des collaborateurs.

En outre, cette aide d'urgence n'est pas exclusive d'autres aides qui pourraient être accordées aux avocats du fait d'autres difficultés (grèves...). Le montant sera déterminé en fonction de la situation personnelle des avocats et de leurs difficultés, dans la limite de 1000€.

Les critères à respecter pour bénéficier de l'aide sont les suivants :

- L'avocat doit « justifier d'une insuffisance de trésorerie personnelle et professionnelle » ;

- L'avocat doit s'engager sur l'honneur avoir sollicité une ou plusieurs aides gouvernementales (report des cotisations URSSAF, report des impôts directs, des loyers...)

- L'avocat doit justifier que ses difficultés sont liées à l'épidémie de Covid-19 en remplissant l'un des sous-critères alternatifs :

  • Baisse significative des recettes
  • Arrêt maladie non indemnisé
  • Perte de collaboration sans respect des préavis
  • Parent isolé sans maintien de rétrocession devant garder un enfant de moins de 16 ans ou de moins de 18 ans situation de handicap
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.