Pas de donation d'un bien dont on ne dispose pas

Successions et libéralités
Outils
TAILLE DU TEXTE

Ne peuvent être considérées comme une libéralité du défunt, et donc rapportées à sa succession, que les droits ou biens qui étaient dans le patrimoine du défunt et dont ce dernier a disposé à titre gratuit.

Un homme est décédé, laissant pour lui succéder son épouse, leur fille et ses deux fils, issus d'une première union.Ces derniers ont assigné la veuve en rapport à la succession de diverses donations déguisées de parts sociales. Pour dire que l'expertise porterait sur la cession de parts sociales d'une SARL intervenue entre la société X. et l'épouse du défunt, la cour d'appel d'Aix-en-Provence a retenu que le défunt détenait des parts dans cette société et était partie prenante des décisions la concernant. Dans un arrêt du 7 juillet 2021 (pourvoi n° 19-23.580), la Cour de cassation (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Débats du Cercle 2021 : interview de Laure Lavorel, présidente du Cercle Montesquieu

Débats du Cercle 2021 : interview de Beatrice Bihr, Secrétaire Général, Groupe Servier

Débats du Cercle 2021 : interview de Donatien de Longeaux, Directeur Juridique, UBS France