Action en révocation d’une donation pour ingratitude

Successions et libéralités
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une donation de la nue-propriété d’actions d’une société ne peut être révoquée pour ingratitude lorsque les délits ont été commis envers cette même entreprise, personne morale non donatrice.

Deux époux ont consenti à leur fils une donation comprenant la nue-propriété d’actions de sociétés dont ils ont conservé l’usufruit. A la suite de la condamnation du donataire pour abus de biens sociaux, abus de confiance et complicité d'abus de confiance au préjudice de ces sociétés, le couple l’a assigné en révocation des donations pour cause d’ingratitude. La cour d’appel de Grenoble a dit que les faits imputables au fils, matérialisés à travers différentes infractions pénales pour lesquelles il a été définitivement condamné, constituent le délit civil visé à l'article 955, 2°, du (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.