UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Déclaration d’acceptation de la succession : faute du notaire pour non-respect du délai de dépôt de l’inventaire

Successions et libéralités
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le notaire, qui n'a pas déposé dans les délais impartis l'inventaire requis pour faire produire effet à la déclaration par laquelle les héritiers acceptent la succession à concurrence de l'actif net, commet une faute à l'origine du préjudice subi par ces derniers.

Un particulier a consenti un prêt d’argent, remboursable sur dix années, la créance devenant immédiatement exigible en cas de décès de l’emprunteur. Celui-ci est décédé, laissant pour lui succéder ses deux enfants. Le préteur ayant assigné ces derniers en paiement, ils ont formé une déclaration d'acceptation à concurrence de l'actif net de la succession. Le notaire n'ayant pas déposé l'inventaire dans le délai initialement imparti, les héritiers l'ont appelé en garantie pour le cas où ils seraient réputés acceptants purs et (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne