UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Révocation d’un testament révocatoire et extinction définitive du premier testament

Successions et libéralités
Outils
TAILLE DU TEXTE

La révocation d’un testament révocatoire par un autre ne remet pas en vigueur le premier testament établi en l’absence de volonté clairement manifestée par le défunt, appréciée souverainement par les juges du fond.

Mme X. a, par un testament établi en 1991, institué l'Etat d'Israël légataire universel. Par un testament de 2003 révoquant toute disposition antérieure, elle a institué une association légataire universelle puis, par un testament de 2004, a révoqué celui de 2003 avant de décédée en 2005, sans héritier réservataire.L'Etat d'Israël a demandé à ce que soit constatée sa qualité de légataire universel en vertu du testament de 1991. La cour d’appel de Versailles a rejeté la demande de l’Etat d’Israël tendant à voir dire valable le testament de 1991 à son profit, avec toutes (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne