Blogosphère avocats.fr : vers une solution de préservation des contenus et du référencement

Communication
Outils
TAILLE DU TEXTE

En réponse à la mobilisation des avocats blogueurs, le CNB a assuré qu'aucun blog ne disparaîtra et qu'il cherche une nouvelle solution technique afin d'assurer l'hébergement de l'ensemble des blogs sur une plate-forme unique et de maintenir le référencement acquis par chaque blog au moyen d'un dispositif de redirection des adresses.

Suite à la mobilisation des avocats blogueurs, le Conseil national des barreaux (CNB) semble faire marche arrière par rapport à l'annonce de fermeture de la blogosphère avocats.fr et indique qu'il cherche une nouvelle solution technique afin d'assurer l'hébergement de l'ensemble des blogs sur une plate-forme unique et de maintenir le référencement acquis par chaque blog au moyen d'un dispositif de redirection des adresses.

C'est d'abord, Stéphane Lallement, membre du bureau du CNB, qui a annoncé le 2 mars 2014 sur Twitter que la plateforme ne serait pas supprimée et que le but était de sauvegarder les blogs et leur référencement. 
Ensuite, dans un courrier du 3 mars 2014 adressé à ses "confrères utilisateurs", le Président du CNB, 
Jean-Marie Burguburu, affirme que "le CNB a d'ores et déjà pris les dispositions nécessaires afin d'assurer la récupération de l'intégralité des données publiées par chacune et chacun" des blogueurs et qu'il a demandé "aux services du CNB d'élaborer une nouvelle solution technique"
Cette solution doit permettre "
d'assurer l'hébergement de l'ensemble des blogs sur une plate-forme unique, placée sous le contrôle de la profession et de maintenir le référencement acquis par chaque blog au moyen d'un dispositif de redirection des adresses." 
Jean-Marie-Burguburu précise que  "ce processus s'inscrit en outre dans une démarche de maîtrise des coûts, le financement de la blogosphère utilisée par moins de 2000 avocats (et pour certains d'entre eux sans véritable activité) étant supporté comme vous le savez par la collectivité des 60.000 avocats, ce qui peut poser les problèmes que vous imaginez facilement.".
Dans les prochaines semaines, "toutes précisions utiles quant aux modalités concrètes de la migration qui devrait s'opérer de manière transparente pour les utilisateurs" devraient être fournies.
"Tout est mis en oeuvre afin de préserver et pérenniser le travail accompli" par les blogueurs "depuis la création de la blogosphère en 2007 et qui participe - même avec la liberté critique dont jouissent les utilisateurs - au rayonnement de notre profession sur internet", conclut Jean-Marie Burguburu.

Du côté des avocats blogueurs, la réponse de Jean-Marie-Burguburu a été accueillie avec circonspection. Pour Albert Caston, il s'agit d'une réponse "qui manque de précision et n'annonce nullement un report de la date du 31 mars". "Ce qui est finalement en cause, c'est bien la communication du Conseil national des barreaux dans la conceptualisation des outils qu'il développe et donc son mode de gouvernance, voire son existence", indique pour sa part, Jean de Valon.