UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Situation financière d’une caution : devoir de se renseigner du banquier seulement en cas d'anomalie apparente

Sûretés
Outils
TAILLE DU TEXTE

Pour qu’un banquier soit débiteur d’une obligation de se renseigner sur la situation financière d’une caution, les indices en présence doivent permettre de caractériser une anomalie apparente.

M. Y. s’est porté caution d’un prêt consenti par une banque à la société X. Il a été assigné en paiement par la banque. M. Y. lui a cependant opposé la disproportion manifeste de son engagement de caution à ses biens et revenus. Dans un arrêt du 11 février 2016, la cour d’appel de Bourges a rejeté la demande de la banque. Elle a conclu que l’engagement de la caution était manifestement disproportionné. Pour cela, elle a souligné que la fiche de garantie remplie par M. Y. ne mentionnait comme patrimoine que les parts qu’il détenait dans la société X. Elle a relevé que la banque ne s’était pas (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne