Quelles sommes pour le créancier en l'absence de résolution du plan de continuation ?

Entreprises en difficulté
Outils
TAILLE DU TEXTE

En l'absence de résolution du plan de continuation, seules les sommes dues en vertu de ce plan ou des accords auxquels il se réfère peuvent être réclamées par le créancier.

La société U. a consenti à la société B. un prêt destiné à financer l'achat d'un immeuble. En 1994, un tribunal a ouvert le redressement judiciaire de la société B. Un plan de redressement par voie de continuation a été arrêté en 1996, prévoyant que la créance de la société U. devait être réglée selon un échéancier renégocié sur une période de quinze ans.La créance de la société U. a été admise au passif de la société B. En 2014, la société B. a assigné la société N., cessionnaire de la créance de la société U., à l'effet d'obtenir la fixation du montant de sa dette.Par jugement du 3 septembre 2015, (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Ténors du Droit : Juliette Mel et Nicole Belloubet s'expriment à propos de l'ouvrage Femmes de loi

Aguera Avocats, Lauréat du Palmarès du Droit Lyon 2021 :