Baux commerciaux : le preneur évincé d’un fonds non transférable a droit à une indemnisation

Baux commerciaux
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le bailleur est tenu d'indemniser des frais de réinstallation le preneur évincé d'un fonds non transférable, à moins qu’il n’établisse que le preneur ne se réinstallera pas dans un autre fonds.

Le bail commercial d’une société n’a pas été renouvelé à la suite de travaux et de la vente de l’ensemble immobilier occupé. La locataire demande à obtenir le paiement d’une indemnité d’éviction. La cour d’appel de Chambéry a rejeté, le 20 mars 2018, la demande de la locataire en paiement au titre des frais de réinstallation. Selon l’expert judiciaire, il serait difficile de retenir des frais de réinstallation lors de la perte d’un fonds de commerce qui n’engendre, par définition, aucune réinstallation. Pour les juges du fond, il convient de s’en tenir à l’opinion de celui-ci pour (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.