La descendance d'un exploitant agricole qui a participé partiellement à l'exploitation ne peut bénéficier que d'une créance de salaire différée partielle

Baux commerciaux
Outils
TAILLE DU TEXTE

Pierre et Joséphine X. sont décédés respectivement les 2 juin 1987 et 21 mars 1999, en laissant pour leur succéder leur neuf enfants. Des difficultés se sont élevées entre les héritiers quant au règlement des successions. La cour d'appel de Pau a décidé que le montant de la créance de salaire différé dont Noellie X., épouse Y., bénéficiait envers la succession de son père, pour la période comprise entre la date de son dix-huitième anniversaire et la date de la célébration de son mariage, serait calculé par le notaire liquidateur sur la base du SMIC en vigueur à la date du partage. Le 8 juillet 2009, la Cour de cassation casse partiellement cet arrêt au visa de l'article L. 321-13 du code rural, rappelant "que le descendant d'un exploitant agricole qui a participé partiellement à l'exploitation ne (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.