Congé rural : faut-il tenir compte du partenaire putatif ?

Baux commerciaux
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le tribunal paritaire des baux ruraux de Sancerre a été amené à se prononcer sur la formalisation du congé rural. Il s'agissait en l'espèce de savoir quel sort devait être réservé à un congé délivré à raison de l'âge du preneur qui ne mentionnait pas, tel que le prescrit l'article L. 411-64 du code rural dans sa rédaction issue de l'ordonnance du 13 juillet 2006, que le preneur serait en droit de céder son titre à un éventuel "partenaire avec lequel il est lié par un pacte civil de solidarité". L'acte litigieux évoquait seulement la possibilité pour le preneur d'opérer une telle cession au profit d'un éventuel conjoint ou descendant(s), soit la forme plus réduite prescrite par le texte avant que l'ordonnance de 2006 ne vienne ajouter le partenaire à la liste des cessionnaires potentiels. Par un (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.