Téléphonie mobile : pas de concurrence déloyale de la part de Free

Concurrence / Distribution
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le tribunal de commerce de Paris rejette la demande de Bouygues Telecom qui accusait Free de pratiques commerciales trompeuses.

La société Bouygues Telecom a réclamé 718,5 millions d'euros à son concurrent Free en tant que dernier entrant sur le marché de la téléphonie mobile, en réparation de préjudices que sa direction affirmait avoir subis depuis le passage du marché français à quatre opérateurs.Ce préjudice s’appuyait sur l'accord d'itinérance 2G et 3G dont disposait Free depuis 2012 sur le réseau d'Orange. Ceci a permis à Free de proposer ses services sur tout le territoire sans attendre d'avoir construit son propre réseau. Or, selon Bouygues, Free bridait volontairement les débits de ses clients lorsqu'ils étaient connectés aux antennes d'Orange - afin de payer moins cher (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.