La parfumerie de luxe mise à l'amende par le Conseil de la concurrence

Concurrence / Distribution
Outils
TAILLE DU TEXTE

Treize sociétés exploitant des marques de parfums et cosmétiques de luxe - Beauté Prestige International (Jean-Paul Gaultier et Issey Miyake), Chanel, Parfums Christian Dior, Comptoir nouveau de la parfumerie (Hermès), ELCO (Clinique et Estée Lauder), Parfums Givenchy, Guerlain, Kenzo Parfums, L'Oréal Produits de luxe France, Pacific Création Parfums (Lolita Lempicka), Shiseido France, Thierry Mugler Parfums et Yves Saint-Laurent Parfums - et trois chaînes de distribution (Marionnaud, Nocibé et Sephora) viennent d'être condamnées par le Conseil de la concurrence à une amende globale de 46,2 millions d'euros pour avoir, entre 1997 et 2000, fixé un prix public unique pour la vente au détail de leurs produits, supprimant de ce fait toute possibilité de faire jouer la concurrence entre les points de vente. Les (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.