De l'imputabilité des fautes de gestion à l'ancien dirigeant

Sociétés
Outils
TAILLE DU TEXTE

L'insuffisance d'actif doit exister à la date à laquelle le dirigeant a cessé ses fonctions pour que sa responsabilité puisse être engagée de ce fait.

A la suite de la mise en redressement puis liquidation judiciaires d'une SARL, le liquidateur a assigné ses deux anciens dirigeants en responsabilité pour insuffisance d'actif. La cour d'appel d' Aix-en-Provence a condamné le premier, en fonction jusqu'au 28 février 2012, à payer au liquidateur la somme de 300.000 € au titre de l'insuffisance d'actif de la société.Les juges du fond ont relevé que l'existence d'une insuffisance d'actif n'avait pas été remise en cause par lui, qu'aucun actif n'avait pu être recouvré en l'état de l'abandon des chantiers en cours par la société à compter du mois d'octobre 2013 et du détournement du matériel par son (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Ténors du Droit : Juliette Mel et Nicole Belloubet s'expriment à propos de l'ouvrage Femmes de loi

Aguera Avocats, Lauréat du Palmarès du Droit Lyon 2021 :