AvoTech, le « do tank » des avocats créateurs de startups et legaltechs en France

Institutions
TAILLE DU TEXTE

Des avocats créateurs de legaltechs se regroupent pour fonder le premier « do tank » d’actions : AvoTech.

*Une dizaine d'avocats créateurs de legal startups ont décidé de créer AvoTech un « do tank » pour "réfléchir, entreprendre, défendre, et agir".

Ces entrepreneurs avocats ont fait le choix de créer AvoTech pour parler d’une seule voix, étendre le champ d’application existant, repousser les freins qui se situent parfois au sein même de la profession d’avocat, favoriser une concurrence loyale, et reprendre la main sur leur champ d’action.

L’objectif de l’association est de formuler des propositions concrètes sur l’évolution de la profession, en lien avec l’évolution du digital, et la création d’entreprises du droit comme périmètre des avocats. AvoTech aura également vocation à lancer des actions pour défendre l’intérêt des avocats startuppers et des justiciables connectés.

Mathieu Davy, Président, se félicite : « Certes, les décrets Macron ont marqué une libéralisation dans notre métier, mais la profession elle-même réduit le champ d’application de ces libertés d’entreprendre. Malgré cela, les avocats créent des legal tech, et stimulent l’entrepreneuriat digital partout en France. AvoTech se positionnera comme un véritable partenaire à leurs côtés. Je me réjouis de la naissance de cette première association d’Avocats 2.0 ! ».

*L’association AvoTech est animée par 12 avocats créateurs de legal startups : Mathieu Davy (Call A Lawyer), Jérôme Giusti (Fast Arbitre), Charlotte Hugon et Julia Katlama (Votre Bien Dévoué), Samya Badouraly (Bailcommercial-Innovo), Henri de la Motte Rouge (avomarque.fr et Deep Block), Jean-Philippe Touati (Indexity-legal et Deep Block), Robin Stuckey (Bad Payeur) et Nicolas Rebbot (Call A Lawyer).

Arnaud Dumourier (@adumourier)